La langue du site Web a été reconnue automatiquement – The language of the website has been recognised automatically
  • lowheader_1

Coûts de l'équipement et d'exploitation

Pour la méthode de coupe à longueur, l'équipement d'exploitation consiste en une équipe d'abattage et de portage. L'abatteuse abat, ébranche, mesure et tronçonne les troncs en fonction des souhaits du client. Le porteur transporte les grumes près de la route forestière, en triant chaque type par des piles séparées. Un camion de grumes équipé d'une grue pour le chargement, transporte alors les grumes jusqu'à la scierie.
L'équipement correspondant pour la méthode de coupe par arbres entiers comprend une machine d'abattage, une débusqueuse pour amener les troncs entiers près de la route et une ébrancheuse. L'ébrancheuse retire les branches et étête les troncs. Par ailleurs, une tronçonneuse est souvent nécessaire près de la route, au cas où les troncs sont trop longs pour des transports sur longues distances et qu'il soit nécessaire de les couper, par exemple, en tiers. Les grumes sont chargés dans le camion de grumes à l'aide d'une grue amenée par le camion ou à l'aide d'une machine de chargement séparée.
Les machines forestières de coupe à longueur sont technologiquement plus avancées que les machines de coupe par arbres entiers, par conséquent elles sont également plus coûteuses. D'un autre côté, un plus grand nombre de machines est nécessaire pour la méthode de coupe par arbres entiers. Le coût total des machines pour l'exploitation de coupe à longueur est peut être légèrement supérieur à celui de l'exploitation par arbres entiers. La consommation de carburant en mètres cubes est considérablement moins importante avec la méthode de coupe à longueur qu'avec la méthode par arbres entiers, de par le fait que les machines sont moins nombreuses et sont généralement plus légères. Par ailleurs, les coûts salariaux sont inférieurs dans l'exploitation par coupe à longueur étant donné que le nombre d'opérateurs nécessaire est moindre. C'est pourquoi, en fin de compte, le coût de l'exploitation et de transport jusqu'à la route sont comparables, dépendant des conditions d'abattage.